Lâg TL70D Gaucher

239.00 TTC

EN STOCK

Une guitare folk d’entrée de gamme dotée d’une table en bois massif, C’est une rareté. Et pourtant, cette caractéristique se révèle primordiale dans le résultat sonore. Un vrai plus pour cette série T70 qui n’en présente pas moins un prix réellement attractif, notamment pour ce modèle destiné aux gauchers !

  • Version pour gaucher
  • Table : épicéa engelmann massif
  • Dos & éclisses : sapelli open pore
  • Finition : satinée
  • Chevalet : brownwood
  • Sillet : compensé en graphite noir / 72 mm
  • Manche : okoumé
  • Finition : satinée
  • Tige de réglage : double sens
  • Touche : brownwood
  • Frettes : 20 – silver nickel
  • Diapason : 650 mm
  • Tête : brownwood – logo incrusté en érable
  • Mécaniques : à bain d’huile, noir satiné, rapport 1:15
  • Sillet de tête : graphite noir / 43 mm
  • Cordes : D’Addario EXP
Catégories : ,

Description

Un choix toujours difficile pour le néophyte.

L’offre en matière de guitares d’entrée de gamme se montre si importante qu’il devient ardu, pour le débutant d’opérer un choix objectif. Opter pour une marque inconnue ou pour un label réputé ? Et, à caractéristiques égales, pourquoi celle-ci plutôt que celle-là ? Quels sont les critères à prendre en compte au moment de se décider ? L’esthétique importe-t-elle ? En un mot comme en cent : comment être sûr de ne pas se tromper ?

Avoir envie d’avoir envie.

Avec les modèles Lâg de la série T70, nous avons affaire à un vaste choix entre les formats de caisse différents (dreadnought ou auditorium), les finitions (sunburst ou naturelle) l’option électoacoustique, avec ou sans accordeur intégré (HIT). Autant de guitares destinées aux débutants qui seront, c’est le principe, bien en peine pour les pousser dans leurs derniers retranchements par manque de technicité instrumentale. Ils devront alors s’appuyer sur des éléments subjectifs, comme le confort de la prise en main ou l’esthétique qui leur donnera envie de travailler plus souvent son instrument et donc de progresser plus rapidement. En l’occurrence, ils seront parfaitement servis !

Chic et surtout choc.

Et c’est bien le cas de ces T70 au vernis satiné, à la rosace originale, aux sillets en graphite noir et aux mécaniques (à bain d’huile, s’il vous plaît) de couleur noir mat. Voilà pour l’esthétique. Mais deux critères demeurent importants. D’abord la facilité de jeu car si un guitariste confirmé sait adapter son jeu à l’instrument voire de régler celui-ci aux petits oignons, le débutant risque de souffrir. La guitare est un instrument très physique et il importe que le jeu de la main gauche se fasse en douceur. Et c’est le cas de ces T70 dont le manche, fin et confortable, présente une action parfaitement réglée (espace entre les cordes et le manche) qui préservera le musicien novice des affres des premières douleurs.

Un son équilibré à la belle projection.

Enfin, la sonorité de la guitare importe et, en l’occurrence, les T70 déploient un son équilibré entre basses et aigus, évidemment dû à la table d’harmonie en épicéa Engelmann massif. Bien sûr, les modèles dreadnought projettent un volume plus important que les auditoriums, plus subtiles et davantage adaptées à un jeu aux doigts sans compter que leur faible encombrement conviendra singulièrement aux petits gabarits. Quoi qu’il en soit, si vous optez pour une version électroacoustique avec son prampli DirectLâg GT2, vous accéderez à toutes les qualités sonores de ces guitares, à n’importe quel volume, sans risquer d’effets larsen intempestifs grâce à ses nombreuses possibilités de réglages fins. Au final, des guitares qui en jettent par leur aspect soigné et qui offrent un excellent rapport qualité/prix. Et puis, si vous considérez la concurrence, vous constaterez qu’il n’existe guère de challenger.